Formations / Actions

Adaptation et développement des compétences professionnelles
Type de formation : Code 413, développement des capacités comportementales et relationnelles


INFORMATIONS GÉNÉRALES

TARIFS – HONORAIRES
1500 euros par jour de formation (mille cinq cent euros)

NOMBRE DE PARTICIPANTS
Groupe de 10 personnes minimum et 16 personnes maximum

LIEU DE FORMATION
En intramuros dans les structures de soins

QUALIFICATIONS DES FORMÉS
Professionnels de Santé des structures de soins

DURÉE DE LA FORMATION – ACTION
2 à 5 jours de formation consécutifs,
puis selon la convention, une formation complémentaire de 1h30 mensuelle ou 1 jour plein.

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTES
Une convention de formation continue est établie entre mon organisme de formation « Chaudemanche-Hamel Marie-Hélène » et le demandeur de la formation représenté par le responsable de la structure de Soins.

Plusieurs structures de soins peuvent collaborer ensemble pour permettre la constitution d’un groupe de formation. Par exemple : 10 professionnels de 2 maisons de retraite différentes. Dans ce cas, mon organisme de formation établira une convention pour chacun des établissements concernés à hauteur du nombre de formés de chaque structure. Les honoraires sont alors proportionnels au nombre de formés par établissement. Le lieu de formation est alors fixé en commun accord avec les structures concernées (les critères de disponibilité et accessibilité des locaux sont bien sûr pris en compte).
Un devis est soumis au demandeur de la formation. Il n’est pas demandé d’arrhes à la signature de la convention. Le ou les demandeurs d’une formation assurent le coût de la restauration (pauses et déjeuners) du formateur. Les frais de déplacement et d’hôtellerie sont à la charge de l’organisme de formation.

Une facture d’honoraires sera présentée à l’issue de la formation. Le délai de règlement est fixé à la réception de la facture.
Toute annulation 4 semaines avant la date de la formation sera facturée à hauteur de 30%.
Toute annulation dans les 15 jours précédents la date de la formation fera l’objet d’une facturation totale du coût de la formation.
En cas d’inexécution totale ou partielle de la prestation de formation l’organisme prestataire devra rembourser au cocontractant les sommes indûment perçues de ce fait.

Pour me contacter, cliquez ici.

Numéro de SIRET du cabinet : 35248085900029


Caractéristiques des formations proposées :

1. Formation « Le toucher-détente dans la relation de soins »

a. Projet de formation

Le projet de formation développe des techniques (toucher / détente et respiration / relaxation) du rôle propre IDE en collaboration avec les aides soignantes pour faciliter l’accompagnement des personnes en soins continus.

b. Hypothèse

Les soignants demandent des formations de toucher / détente et relaxation pour l’accompagnement des personnes soignées dans le cadre de la formation continue.

c. But du projet

  • Clarifier la demande et l’utilité des formations au toucher / détente et relaxation,
  • Faciliter l’accessibilité à ces techniques, intégrer cet apprentissage dans le projet global de formation en soins palliatifs,
  • Améliorer les soins de confort dans l’accompagnement des personnes soignées en soins continus incluant les soins palliatifs notamment dans les symptômes difficilement gérables en application de la loi du 9 juin 1999,
  • Expérimenter soi-même ces pratiques (vécu phénoménologique) pour être plus à l’écoute de la diversité des réactions des patients,
  • Changer le regard et les pratiques vers plus de créativité et singularité dans l’accompagnement de la personne soignée en mobilisant les ressources personnelles des soignants,
  • Donner des outils aux professionnels pour qu’ils développent leur autonomie et compétence en partageant nos expériences,
  • Soutenir les soignants dans la prévention de l’usure professionnelle et leur permettre de mieux soigner sans s’épuiser, 
  • Promouvoir l’expertise en soins infirmiers et le rôle propre infirmier en collaboration avec les aides soignantes,
  • Evaluer la formation proposée. 

d. Programme de la Formation :
Le touche détente dans la relation de soins.

1er Jour :

Présentation du groupe.
Recueil des expérience de T/D, des appréhensions, des attentes.
Présentation de la formation et règles du groupe.
Projet du T/D dans le projet de soins, de vie et démarche clinique.
Cadre législatif du T/D, Différence entre le T/D et le massage : rôle propre IDE.
Collaboration IDE/AS.
Plus values du T/D dans la PEC singulière : le changement dans notre pratique professionnelle.
Concepts autour du T/D.
Prendre soin de soi : exercices sur la conscience de ses tensions corporelles et de sa détente.
Réflexion sur les représentations du T/D.
Principes du T/D.
Apprentissage de la prise de contact pour établir le lien.

2ème Jour :

Indication et contre-indication du T/D.
Le professionnel :
Experimente le T/D, ressent et évalue les effets du T/D (expérience de donner et recevoir). Conceptualisation de ses expériences, réflexion sur les réactions corporelles émotionnelles. Ajustement du T/D en fonction de I évaluation.
Prend en compte ses ressources et ses limites dans la relation au T /D.
Intègre l’interraction soignant /soigné dans la relation de soins du T/D.
Repère des pratiques pour intégrer le T /D pendant :
– L’hygiène/la mobilisation.
– Les soins.
– La douleur.
– L’anxiété, l’angoisse.
– L’alterration de la communication.
– Les symptômes difficilement gérables.
Apports sur les différents types de Toucher relaxant, réassurant, énergisant.

3ème Jour

La gestion du temps et le T/D.
Evaluation de la mise en oeuvre du T/D dans la pratique professionnelle.
Conceptualisation des expériences / conseils pratiques.
Autres apports gestuels du T/D face aux symptômes complexes (dyspnées, fausses-routes, troubles du sommeil, phase agonique). Alternance théorie/pratique.
Compagnonnage dans l’intégration du T/D. Comment interpeller les formateurs ?
Evaluation à distance.
Bilan de la session à chaud.


2. Formation « Les enjeux de la communication de Soi à l’Autre et de l’Autre à Soi »

a. But du projet

  • Repérer ce qui se joue dans la communication pour soi-même et pour l’autre (modèle conceptuel d’Hildegarde Peplau),
  • S’interroger sur nos limites et notre responsabilité dans notre connaissance de soi et nos capacités de développement,
  • Développer sa créativité dans les liens implicites de la communication non-verbale,
  • Créer des conditions relationnelles favorables,
  • Se questionner sur l’attachement, le lien à établir dans la relation de soins et l’écho de notre propre histoire (juste distance à propos de la relation à l’autre en souffrance),
  • Renforcer la sécurité et l’identité du patient en situation de crise. Le lien établi va permettre à la personne de mobiliser ses capacités intégratives et ainsi mieux s’adapter à la situation,
  • S’appuyer sur notre qualité de « présence habitée » et notre confiance dans les ressources de la personne à s’accompagner dans ce qu’elle a à vivre,
  • Réduire les tensions musculaires et limiter le stress psychique dans la relation interpersonnelle.

b. Apport de la Sophrologie

  • La respiration,
  • La relaxation : expériences de différentes techniques pour développer la conscience de ses propres tensions musculaires et psychiques (Jacobson-Schutz, Sophronisation de base, Visualisation positive),
  • Le rapport au temps/rythme,
  • Le schéma corporel,
  • Apprentissage de la visualisation positive, d’une prise en charge complexe, en anticipation, technique de Sophrologie, acceptation progressive,
  • Apprentissage de l’utilisation d’un endroit-ressource pour prendre du recul et mieux faire face à la situation présente,
  • Apprentissage à guider/conduire une expérience de relaxation avec la respiration/la voix.

3. Formation « Prendre soin de Soi pour Prendre Soin de l’Autre »

a. Projet de Formation

Le projet de formation développe des temps de partage, des expériences, des savoirs qui favorisent l’épanouissement, l’autonomie et le développement de nouvelles compétences pour mieux prendre soin de soi pour prendre soin de l’autre.

b. Hypothèse 

Les professionnels expriment des besoins de se ressourcer pour pouvoir mieux s’adapter aux situations singulières des soins. L’usure professionnelle est liée à la position personnelle des soignants (la façon d’interagir dans la relation à l’autre, le ressenti, le vécu émotionnel, l’écho à sa propre histoire de vie, le rythme soutenu du travail). C’est « l’accordage » de cette relation humaine vulnérable face à la maladie, la vieillesse, la mort, le contexte du travail, qui va soutenir l’accompagnement des personnes.

c. Buts du projet 

Objectifs pédagogiques

  • Soutenir les professionnels dans la prévention de l’usure au travail, et leur permettre de mieux prendre soin d’eux sans s’épuiser.
  • Donner des outils aux professionnels afin qu’ils développent autonomie et compétences.
  • Accompagner les professionnels dans la prise en charge des personnes dépendantes en soin continu, (incluant les symptômes difficilement gérables de la fin de vie).

Objectifs opérationnels

  • Développer la créativité dans les liens implicites de la communication non verbale.
  • Apprendre l’écoute corporelle de soi pour éviter le burn-out.
  • Mobiliser les ressources pour développer des pratiques plus créatives et singulières.
  • Promouvoir l’expertise des soins de l’aide-soignant(e).
  • Affirmer son identité personnelle et professionnelle.

d. Moyens

  • Développer la Communication non violente ( CNV) de M. Rosenberg.
  • Repérer ce qui se joue dans la communication pour soi-même et pour l’autre.
  • Reconnaître les signes d’usure professionnelle, les accepter et oser demander de l’aide.
  • Réfléchir aux soutiens possibles intra-hospitaliers (équipe inter-disciplinaire) et extra-hospitaliers (psy, réseau Ariane 72).
  • Apprendre les différents outils de ressourcement en lien avec la relaxation, le Toucher-Détente et les liens inter-personnels.
  • Expérimenter ces pratiques pour être plus à l’écoute de ses comportements et des réactions des résidants.
  • Faciliter l’utilisation de ces outils en proposant des ateliers mensuels de partage d’expériences et de ressourcement.

e. Méthodologie et outils pédagogiques 

  • Il s’agit d’une Formation-Action qui répond aux attentes de la direction et des professionnels de santé, dans le cadre d’un soutien lié aux conditions de travail en maison de retraite.
  • Alternance d’apports théoriques / pratiques / conceptualisation.
  • Approfondissement de la pratique professionnelle.
  • Pédagogie active qui suscite l’intérêt.
  • Evaluation à chaud et à distance.
  • Manuel de formation / bibliographie.

f. Analyse de la demande

  • Le vécu du soin, les plaintes, le risque d’épuisement montrent un hiatus entre la représentation idéale de notre rôle et la réalité de la pratique professionnelle.
  • La confrontation à la maladie, à la vieillesse, à la gestion difficile de la prise en charge des symptômes d’une fin de vie, la séparation, la perte, la mort sont une source importante de difficultés pour les résidants, les proches, les professionnels.

Le philosophe Ariès situe cette problématique autour de 3 axes :

  • La mort de Tous : nous sommes tous mortels (irréversibilité de la mort).
  • La mort de Moi : nous sommes confrontés à notre propre angoisse de mort.
  • La mort de Toi : nous renvoie à la perte, la séparation du lien établi.

g. Bénéfices de l’apprentissage du Prendre Soin de Soi (PSS) 

  1. Les outils de la Relaxation / Respiration donnent à la personne la capacité de percevoir son « état » différemment, ce qui lui permet de s’appuyer sur ses ressources et de s’engager dans une relation de soins plus dynamiques.

    La relaxation permet à la personne de détendre progressivement les différentes parties du « corps physique » Elle prend ainsi conscience des tensions corporelles et des émotions qu’elles peuvent engendrer. Cette détente musculaire va produire secondairement une détente psychique qui va favoriser une meilleure adaptation à son schéma corporel, à l’image de soi.

    La détente physique et psychique peut faciliter l’expression verbale. Malraux disait «Je ne parle pas de la mort pour mourir, mais pour vivre». Parler de la mort permet de contenir les angoisses, d’en dévoiler quelque chose , d’alléger les mécanismes de défense et donner ainsi plus d’espace à la vie.

  1. Les outils du Toucher / Détente permettent au sujet naissant de ressentir son « Identité » et sa Sécurité ; selon le concept du « Moi-Peau » d’Anzieu, le contact sur la peau-corporelle-psychique forme la base du lien d’attachement nécessaire à l’équilibre de chacun. La peau délimite un dedans et un dehors ; elle remplit un rôle contenant pour les sensations et les émotions.
    Les gestes qui délimitent et unifient le schéma corporel participent à un enveloppement symbolique et donnent un sentiment d’une plus grande Sécurité.
  1. Le Lien Interpersonnel dans la relation de soin, nécessite de mieux se connaître pour mieux accompagner l’autre. Le lien établi va permettre aux personnes de mobiliser avec confiance leur capacité intégrative et ainsi mieux s’adapter mutuellement au contexte.

Limiter les tensions musculaires et psychiques, se questionner sur l’attachement, sur le lien à établir dans la relation, sur l’écho à notre propre histoire, s’interroger sur nos limites et notre responsabilité dans notre connaissance de soi, sur nos capacités de développement, vont créer des conditions relationnelles favorables.

Les outils de la Relaxation / Respiration, du Toucher / Détente, et du Lien Interpersonnel, s’inscrivent dans une relation singulière avec la personne soignée afin de l’aider à appréhender la réalité des pertes liées à la vieillesse, à la maladie, à la mort, afin qu’elle soit objectivée et prenne sens.

Acquérir un meilleur contrôle sur soi-même peut ainsi soutenir le professionnel.

h. Plus-value du soutien des professionnels 

  • Développer des expériences, des connaissances, des compétences, des comportements adéquats auprès des résidants en maison de retraite et de leurs proches, dans les dimensions relationnelles, éducatives et techniques.
  • Prévenir l’usure professionnelle.
  • Développer le mieux-être (gestion du stress, de la fatigue, du sommeil, du vécu psycho-affectif).
  • Faciliter une meilleure compréhension du rôle professionnel.
  • Accroître son identité personnelle et professionnelle.